Fraude alimentaire - Le cas des emballages


  • Période: 2021 2022

Aperçu

La fraude alimentaire demeure un enjeu majeur auquel font face les entreprises agroalimentaires, les réglementaires et les consommateurs. De plus, les délais d’exportation et de fabrication de produits, et le manque de ressources tant en industries que dans les gouvernements dus à la COVID19 ont entraîné une augmentation des fraudes alimentaires dans le monde incluant les marchés alimentaires québécois.
L’absence de connaissances, de rapports de cas, d'outils de gestion et de lignes directrices adaptées aux petites et moyennes entreprises représente un obstacle pour les industriels pour développer et mettre en place un système de gestion des fraudes basé sur les risques et des mesures d’atténuation des risques de fraudes dans les aliments et les emballages alimentaires. Malgré cet obstacle, l’agence d’inspection des aliments exige que les entreprises contrôlent les risques associés aux fraudes et les dangers pour les consommateurs qui y sont associés.
La plateforme PARERA (Université Laval) en partenariat avec le centre ITEGA du collège de Maisonneuve propose de développer des recommandations pour une meilleure gestion des fraudes dans les aliments et dans les emballages alimentaires pour soutenir les petites et moyennes entreprises au Québec. Ces recommandations constituent la base pour développer des lignes directrices en français et adaptées à la réalité des petites et moyennes industries pour la gestion des fraudes.

 

Retour