L'AOAC débute les travails de groupe pour mettre au points des lignes directrices pour la détection des fraudes dans les aliments

Comment savoir si une méthode de détection de fraude est valide? Comment savoir si elle a été calibrée pour détecter les fraudes visées et si elles ne donnera des faux positifs ou des faux négatifs?


L'AOAC a publié son initiative de mettre en place des groupes de travail composées d'experts en chimie analytique, en outils de diagnostic et en fraude alimentaire provenant de tous pays et tous domaines de compétence (académie, industries, gouvernements...) pour élaborer des lignes directrices pour la détection des fraudes dans les aliments. En d'autres termes ces groupes de travail établieront les critères auxquels devront répondre les méthodes de détection de fraudes afin qu'elles puissent être reconnues internationalement. À cette heure, très peu de méthodes de détection de fraudes sont reconnnues internationalement comme étant valides pour détecter des fraudes. Le groupe de recherche de la plateforme PARERA participe à ces discussions.

Communiqué (fin de l'article)