Fraude majeure sur les produits de la mer dans tout le Canada, annonce Oceana Canada

Oceana Canada est une organisation qui mène des campagnes d'information au Canada afin d'influencer les politiques nationales en rapport avec la pêche et la santé des océans. L'organisation a mis en évidence l'ampleur de la fraude sur le poisson qui a lieu en ce moment au Canada.


Le plus récent communiqué d'Oceana Canada présente les résultats d'une enquête qui s'étale de 2017 à 2019 de Vancouver à Halifax sur la fraude dans les produits de la mer. Près de la moitié (47%) des 472 échantillons analysés par test ADN était mal étiquetée. 

Plusieurs types de fraude sont référencées par Oceana:

- Substitution: une espéce de poisson vendue comme une espèce plus chère (pensez à du tilapia vendu comme du vivaneau)

- Mensonge sur la pratique d'élevage, en effet, du poisson peut être vendu comme sauvage alors qu'il provient d'un élevage

-Plus grave que ces deux autres cas: des poissons qui présentent des dangers potentiels pour la santé (bannis de plusieurs pays) vendus comme une autre espèce.

La cause majeure de la présence de tant de fraude est une mauvaise traçabilité des produits depuis la capture jusqu'à l'assiette. En effet, avant d'être vendu aux consommateurs, les poissons suivent un long trajet avec beaucoup d'intermédiaires et donc beaucoup d'occasions de perdre l'information sur le poisson en cours de route.

Ocenana Canada demande au gouvernement canadien de "mettre rapidement en place des mesures complètes de traçabilité, du navire jusqu'à l’assiette, à l’instar des pratiques exemplaires internationales".

L'article peut être lu en français ici